Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous aimons, nous recommandons : une proposition du prieuré d'Étiolles « Le salut vient des juifs » (Jn 4,22)

Publié le par Danielle THOMASSET

Le comité de pilotage des Galates-Essonne vous recommande vivement la journée de réflexion du samedi 3 décembre 2022, de 9 heures 30 à 17 heures 00, proposée au prieuré d'Étiolles (1, allée saint-Benoît - 91450 Étiolles), autour du thème « Le salut vient des juifs » (Jn 4, 1-42) dans le cadre de sa série « Chemins et traditions ».

Cette affirmation : « car le salut vient des juifs » est une parole de Jésus qui se trouve dans la péricope de l’Évangile de Jean où est racontée la rencontre de Jésus avec les Samaritains (Jn 4, 1-42).

Face aux éléments perçus comme « anti-juifs » de l’Évangile de Jean, nous sommes devant une déclaration nettement positive sur les juifs.

Est-elle ou non authentique ? Jean a-t-il pu attribuer à Jésus une parole aussi favorable aux « juifs » ? Quelle fonction a ce verset 22 dans l’ensemble de la réponse de Jésus à la Samaritaine ?

En quel sens le salut « provient-il » des juifs ?

Jésus s’identifie-t-il lui-même avec « les juifs » ?

Et que veut dire ce présent (« estin » en grec, littéralement : « Le salut est des Juifs ») ?

Si la chrétienté avait retenu cette phrase, dit Franz MUSSNER dans son « Traité sur les Juifs », un anti-judaïsme théologique avec ses terribles conséquences dans l’Histoire n’aurait peut-être pas été possible.

Devant ce venin de l’antisémitisme toujours perceptible autour de nous, nous rechercherons ensemble comment cette parole d’Évangile, souvent passée sous silence, peut faire sens pour notre vie chrétienne, et dans le contexte du dialogue actuel entre juifs et chrétiens. Et nous nous demanderons si elle ne pourrait pas contribuer à redonner un regard neuf sur Jésus, Messie d’Israël dans l’Alliance, sur ce peuple qui l’a engendré, et sur ce salut promis.

Participation aux frais de 45 euros (repas compris).

 

 

Voir les commentaires

Invitation à la rencontre générale du 19 novembre 2022

Publié le par Jean-Louis LOIRAT

Le comité de pilotage du groupe « Galates-Essonne » est heureux de vous inviter à une rencontre générale ce samedi 19 novembre de 9 heures 30 à midi, à la salle du jardin du presbytère de l'église Saint-Pierre - Saint-Paul à Évry-village.

 

1 - Il y a maintenant quatre ans que nous nous réunissons régulièrement afin de partager nos inquiétudes et d’étudier des propositions pour un meilleur fonctionnement de notre Eglise. 

Les échos, accablants, venant des évêques réunis ces jours-ci à Lourdes, ne peuvent que nous inciter à nous poser des questions pour le présent en vue de l’avenir de l’Eglise.

Le slogan lancé lors de sa création par la CCBF (Conférence catholique des baptisés francophones) est sans doute d’une vraie actualité pour nous aussi : « Ni partir, ni se taire ».

Notre groupe « Galates-Essonne »,- initialement dénommé « Galates-3.27 » en référence à notre baptême et à la fraternité que vivent les chrétiens entre eux - doit lui aussi se poser la question de son propre avenir. Créé aussitôt après l’appel du pape au peuple de Dieu dans sa lettre du 20 aout 2018, notre groupe a travaillé sur un grand nombre de thèmes : la rencontre avec quelques prêtres, la promotion du nécessaire débat dans l’Église, la place des laïcs et spécialement des femmes, la gouvernance des paroisses et du diocèse, la communication du diocèse et entre les paroisses et mouvements, les ministères à redéfinir...

 Quelques initiatives ont été prises : 

- La première de celles-ci a été la demande faite à notre évêque de convoquer un synode diocésain ; nous venons de vivre cette période synodale importante pour notre diocèse. D’autres demandes, comme un forum de discussion sur le site du diocèse, la participation à la préparation du livret synodal, une place pour "Galates-Essonne" dans les deux assemblées synodales ont reçu malheureusement des réponses négatives, car notre groupe n’avait pas « les critères d’ecclésialité » sufisants ( selon la remarque faite par l'évêque… - ?).

- Des matinées de Formation-partage sont proposées chaque mois depuis plus d’un an. Le programme 2022-2023 déjà publié vous sera rappelé.

- Pour le synode diocésain, et au-delà du livret initial proposé, le groupe Galates-Essonne a travaillé en ateliers et a pu ainsi transmettre 29 propositions au secrétariat général du synode. 

- Parallèlement des propositions étaient faites dans le cadre du synode mondial sur la synodalité, actuellement en cours.

Vous avez été destinataire des deux documents de synthèse : les Actes du synode diocésain publiés le 8 octobre dernier et le texte essonnien transmis pour le synode mondial.

 

2 - Afin de débattre sur ce que nous pouvons maintenant faire et d’étudier un éventuel programme de travail, le comité de pilotage de « Galates-Essonne » vous propose de réfléchir et de donner vos idées et propositions pour les temps qui viennent.

Le comité propose à titre indicatif :

- de reprendre les décrets officiels du synode diocésain et les propositions faites au synode mondial sur la synodalité, et de chercher ceux qui mériteraient d’être approfondis puis mis en œuvre, et comment ?, où ?, avec qui ? (le décret N°12, notamment, sur le fonctionnement de l’Église n’a pas été voté, il a été renvoyé à un chantier ultérieur ) ;

- d’étudier quels projets concrets pourraient être proposés dans notre diocèse, par exemple : la possibilité de prédication par des laïcs et leur formation préalable, des célébrations de la Parole, l'accès des femmes près de l’autel, confier une paroisse à des laïcs, écrire chacun son « Credo », écrire des « préfaces » liturgiques, suivre les suites du rapport de la CIASE,...  ;

- de décentraliser les sessions de Formation-partage, et de crééer des groupes de réflexion locaux ;

- d’examiner les possibilités de création de petites fraternités locales, en en proposant des outils ? ;

- de chercher si certains prêtres qui, dans les circonstances actuelles, aimeraient travailler avec nous ;

- de lancer des actions revendicatives, de style pétition ou action judiciaire contre la discrimination hommes-femmes dans l’Église ;

- de réorganiser notre communication : blog ou site, demander des textes et des « tribunes » permettant les échanges inter-actifs ;

- de se rapprocher des Protestants, et en particulier pour préparer ensemble la semaine de l’Unité des chrétiens ;

- de réfléchir à la création d'une association, de se rapprocher d'autres groupes similaires.

Tout cela n'est que proposition, car il convient de nous poser ensemble la question: " Et maintenant que pouvons-nous faire ?"

Les personnes qui ne pourraient pas venir à Évry samedi prochain peuvent envoyer leurs idées par message électronique.

Dans l'espérance, et reprenant la parole de l'Evangile de ce dimanche "C'est par votre persévérance que vous garderez votre vie"

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>